Formateurs de l'édition 2017

Formateurs

 

 

 

 

 

M. François Arsenault est avocat et détenteur d’un baccalauréat en science politique de l’Université Laval à Québec. En 1997, il commence sa pratique du droit au sein d’un cabinet d’avocats avant de se joindre à l’Assemblée nationale en 2002 où il a débuté comme conseiller en procédure parlementaire. En 2003, il joint les rangs du Secrétariat des commissions où il a d’abord agi comme secrétaire de commission parlementaire, puis à titre de coordonnateur à la procédure parlementaire. En 2008, il accède à un poste d’encadrement à titre d’adjoint au secrétaire général adjoint aux affaires parlementaires et à la procédure, puis devient directeur du Secrétariat des commissions en 2009. Depuis 2011, il est directeur de la Direction des travaux parlementaires issue de la fusion des directions du secrétariat de l’Assemblée, des commissions et du Journal des débats. Il agit également comme secrétaire adjoint à la table au Salon bleu, où il est appelé à conseiller les membres de la présidence de l’Assemblée sur la procédure parlementaire. Finalement, M. Arsenault donne de nombreuses formations et conférences à l’intention du personnel des ministères et des organismes ainsi qu’au personnel politique et administratif d’autres parlements canadiens ou étrangers. Ses présentations portent sur les principaux volets du travail à l’Assemblée nationale et dans les commissions parlementaires.

 

   

M. Michel Bonsaint est actuellement Secrétaire général de l’Assemblée nationale du Québec. Il fut nommé le 10 juin 2010, sur motion du Premier ministre, adoptée à l’unanimité des membres de l’Assemblée nationale et est entré en fonction le 21 septembre 2010. M. Bonsaint a occupé diverses fonctions au sein de l’Assemblée nationale depuis 1989. M. Bonsaint est impliqué auprès de diverses associations interparlementaires. Il est membre de l’Association des greffiers parlementaires du Canada depuis 1996, et en a assuré la présidence en 2008. De plus, il est le trésorier de l’Association des secrétaires généraux des parlements francophones (ASGPF) depuis le 27 octobre 2012. M. Bonsaint s’implique dans diverses activités de coopération internationale, principalement en Afrique. En plus de coordonner la rédaction et de coécrire l’ouvrage de référence La procédure parlementaire du Québec, il a été chargé de cours à la faculté de droit de l’Université Laval de 2005 à 2010.

 

 

 

 

 

 

M. Serge Bouchard occupe le poste de directeur général de l’administration de l’Assemblée nationale du Québec depuis octobre 2014. Il a pour mandat d’assister le secrétaire général dans son rôle de gestionnaire des affaires administratives, et ce, auprès des secteurs politique et administratif. De plus, il participe activement à la définition des orientations et objectifs de l’institution. Entre 2010 et 2014, il a été directeur des ressources humaines au sein de cette organisation. À ce titre, son rôle principal était de conseiller et d’assister les autorités administratives et parlementaires notamment en matière de conditions de travail. Rappelons que les élus sont considérés comme étant des employeurs au sens des lois du travail. En tant que spécialiste en matière de gestion des ressources humaines et de relations de travail depuis plus de 26 ans, dont 15 ans à titre de gestionnaire, il a notamment assumé des responsabilités auprès de plusieurs ministères ce qui lui a permis de développer une vision globale de la fonction publique québécoise et une expertise dans le cadre de l’élaboration de politiques et directives en matière de gestion et d’organisation administrative du travail.

 

 

 

 

 

M. Rasheed Draman est titulaire d’un doctorat en science politique de l’Université Carleton (Ottawa, Canada) où il a enseigné sur le développement et les conflits. Il a été chargé de cours invité à l’Université Harvard. Il est le directeur exécutif du Centre africain pour les affaires parlementaires (ACEPA).  Il a servi en tant que directeur des programmes de l'Afrique au Centre parlementaire entre 2006 et 2013. Il a également été consultant pour la Direction générale de l'Afrique et la Direction générale des programmes multilatéraux de l'Agence canadienne de développement international (ACDI). M. Draman a réalisé un travail de pionnier auprès de trente parlements et gouvernements en Afrique incluant le Parlement panafricain et le Parlement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et d'autres parlements à travers le monde. En 2004, il a mis en place le Bureau Afrique du Centre parlementaire à Accra et le Réseau parlementaire africain pour la réduction de la pauvreté, et il a relancé de Réseau des parlementaires africains contre la corruption (APNAC) ainsi que l'Association des Commissions de finances de l’Afrique de l’Ouest (WAAPAC). Il a conceptualisé, développé et dirigé la mise en œuvre de nombreux projets de gouvernance parlementaire. Il a mené des évaluations de besoin d'un certain nombre de parlements en Afrique, aidé plusieurs parlements africains dans leur planification stratégique, conçu et dispensé une formation aux députés et au personnel dans le processus budgétaire, la responsabilité sociale, le contrôle financier, la supervision du secteur des industries extractives et de la réduction de la pauvreté. Il a publié sur ces sujets.

 

  

M. Richard Dufour détient un doctorat en philosophie et une maîtrise en sciences de l’information. À l’emploi de la Bibliothèque de l’Université Laval depuis 2008, il occupe la fonction de bibliothécaire-conseil en philosophie, théologie, études anciennes, science politique et études internationales. 

 

Mme Marie-Hélène Fournier est chef du Service de la référence de la Bibliothèque de l’Assemblée nationale. Depuis 15 ans à la Bibliothèque de l’Assemblée nationale, elle a été bibliothécaire de référence, responsable de la section des périodiques et des journaux, responsable de la numérisation et coordonnatrice de l’équipe de la référence. En tant que chef du Service de la référence, elle gère une équipe de 15 employés qui répondent aux demandes de recherche des secteurs administratif et politique. Elle est aussi chargée des collections de la Bibliothèque et du développement des outils servant à communiquer avec les différents usagers de la Bibliothèque et à répondre à leurs besoins d’information.

 

 

 

 

 

M. François Gélineau est titulaire de la Chaire sur la démocratie et les institutions parlementaires, directeur du Département de science politique de l’Université Laval et directeur du Centre d’études interaméricaines. Il est titulaire d’un Ph. D. de la University of New Mexico, où il a reçu un prix pour l’excellence de sa thèse de doctorat. Il est membre de plusieurs groupes de recherche interuniversitaires, dont le Centre pour l’étude de la citoyenneté démocratique (Université McGill), et a dirigé plusieurs projets d’envergure financés par le Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC) et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). Ses recherches actuelles sont axées sur l’étude de la participation et de l’imputabilité électorale au Québec, au Canada et dans les démocraties émergentes. Il s’intéresse tout particulièrement à l’influence des facteurs conjoncturels, structurels et institutionnels sur le comportement politique des électeurs. Ses travaux ont été publiés dans plusieurs revues scientifiques internationales dont British Journal of Political Science, Political Research Quarterly, Political Studies, Electoral Studies, Publius: The Journal of Federalism, Comparative Political Studies et The Journal of Elections, PublicOpinion & Parties. Il a également participé à plusieurs missions d’observation électorale de l’Organisation des États américains dans de nombreux pays des Amériques.

 

 

 

 

M. Louis Imbeau (Ph. D., Northwestern University) est professeur titulaire au département de science politique de l’Université Laval. Il a été professeur invité à l’Institut d’études politiques (IEP) de Lille, à l’Université d’Auvergne, à l’Université de Paris I-Sorbonne et chercheur invité à l’Université La Sapienza de Rome et à l’Université de Florence. Il a reçu le Third Stein Rokkan Award pour son ouvrage Donor Aid: The Determinants of Development Allocations to Third World Countries (Peter Lang). Il a publié plusieurs ouvrages et articles sur les politiques publiques, la politique budgétaire, le processus budgétaire, les finances publiques et les décisions constitutionnelles. Ses travaux actuels sur le contrôle parlementaire des finances publiques sont soutenus financièrement par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH), en partenariat avec la Banque mondiale et l’Université McGill.

 

 

 

 

 

M. Sébastien Jobert est coordonnateur de la coopération interparlementaire à l'Assemblée nationale du Québec depuis 2014. Il possède quinze années d’expérience en planification, gestion et suivi-évaluation de projets de développement, notamment pour l’Agence canadienne de développement international (ACDI) et l’École nationale d’administration publique (ENAP). M. Jobert a développé, organisé et diffusé de nombreux ateliers de formation en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord. Spécialiste du renforcement du secteur public, il a dirigé durant quatre ans à l’ENAP le Projet d’appui au renforcement de la gestion publique en Haïti (PARGEP – www.pargep.enap.ca), doté d’un budget de 6,5 millions $ (2008-2014) et d’une équipe de quatre personnes à plein temps en Haïti, ainsi que d’une dizaine de collaborateurs réguliers à Québec. M. Jobert est titulaire d’un baccalauréat en science politique (B.A.) et d’une maîtrise en relations internationales (M.A.) de l’Institut des hautes études internationales de l’Université Laval.

 

 

 

 

 

Mme Ariane Mignolet est directrice générale des affaires juridiques et parlementaires à l’Assemblée nationale du Québec. Au service de l’Assemblée nationale du Québec depuis novembre 2000, Me Mignolet est diplômée de l’École du Barreau du Québec. Elle a travaillé pendant trois ans comme secrétaire de commission pour la Commission des finances publiques, puis comme conseillère en procédure parlementaire. En 2007, elle est nommée directrice du Secrétariat de l’Assemblée. Par la suite, elle retourne à la procédure parlementaire en prenant le poste d’adjointe au secrétaire général adjoint aux affaires parlementaires et à la procédure. En octobre 2010, la Direction de la procédure et des affaires parlementaires est créée et elle en prend la tête. Depuis novembre 2011, elle occupe la fonction de directrice générale des affaires juridiques et parlementaires.

Macintosh HD:Users:ermon:Desktop:Dropbox:Chaire:Photos et logos:EricMontigny-photo1.jpg

 

 

 

 

M. Eric Montigny est directeur exécutif de la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires. Il est titulaire d’un doctorat en science politique de l’Université Laval et d’une maîtrise en administration publique de l’École nationale d’administration publique. Ses recherches et son enseignement portent principalement sur le parlementarisme, les partis politiques, le leadership et les enjeux de gouvernance. Il est le codirecteur d’un livre portant sur le parlementarisme francophone paru en 2013 ainsi que l’auteur d’un ouvrage publié en 2011 et intitulé Leadership et militantisme au Parti québécois. Il a également collaboré à plusieurs collectifs sur les partis politiques, le militantisme et le parlementarisme. De même, plusieurs de ses travaux ont été publiés au sein de revues scientifiques, notamment ceux portant sur l’évolution du rôle des députés. En raison de l’excellence de son enseignement, a été le récipiendaire d’un prix facultaire en 2014. Ayant travaillé pendant une douzaine d’années à l’Assemblée nationale du Québec, il dispose enfin d’une vaste expérience pratique.

 

 

 

 

 

 

M. Soulé Adam Boucary Abou est un administrateur des services financiers ayant servi à divers postes de responsabilité dans son pays, le Bénin. Il est titulaire de plusieurs diplômes universitaires, dont un diplôme de spécialité en gestion de l’ajustement structurel de l’Institut international d’administration publique (IIAP France), un diplôme d’études approfondies en économie, option mutations économiques (Université de Picardie, 1987), un Diplôme de 3e cycle en économie internationale de développement l’Institut d’étude du développement économique et social (IEDES) de l’Université de Paris 1 (1987), une maîtrise en droit (Université nationale du Bénin) et un Diplôme d’études techniques supérieures en finances (Collège polytechnique universitaire, Bénin). Il a été élu deux fois député. Au cours de ses mandats, il a présidé la Commission des finances de l’Assemblée nationale du Bénin, le Sous-comité des politiques sectorielles du Comité Interparlementaire de l’Union économique et monétaire de l’Ouest africain (UEMOA), et il a participé au groupe de travail consultatif sur l’acte de création du Parlement Panafricain. Il a travaillé comme conseiller pour le renforcement du Parlement dans un Programme de la United States Agency for International Development (USAID), expert des questions budgétaires dans le Programme Afrique de l’ACDI géré par le Centre Parlementaire Canada dans sept Parlements africains. Il est consultant pour le compte de plusieurs Institutions internationales qui appuient les institutions législatives dans leur développement ainsi que pour renforcer les commissions. Dans ce cadre, il a collaboré à la publication de manuels de renforcement des parlementaires et des assistants de commissions. Il est actuellement expert senior en budget et directeur des programmes francophones de l’African Centre for Parliamentary Affairs (ACEPA) à Accra au Ghana.

 

 

 

 

 

Mme Éliane Ubalijoro (Ph. D. Université McGill ) est professeure de pratique pour les partenariats public-privé à l'Institut de l'Université McGill pour l'étude du développement international, où ses intérêts de recherche portent sur l'innovation, le leadership et le développement durable. Elle est la fondatrice et la directrice générale du Center for Leadership Excellence in Applied Research (C.L.E.A.R. Développement International Inc.), un groupe-conseil et de recherche en développement de systèmes durables. Elle est actuellement facilitatrice dans le Programme international de développement de leadership en santé instauré par la Croix-Rouge du Kenya et de l’alliance internationale contre le VIH offert par l'École de gestion de l'Université de Lancaster. Mme Ubalijoro est signataire de la Déclaration de Fuji, qui a été signée au Japon en mai 2015. Ses travaux actuels sur l’innovation sont financés par la Fondation Bill et Melinda Gates.